top of page

Comment établir une bonne stratégie d’irrigation en serre?

Dernière mise à jour : 20 juin 2023


Irriguer en serre est une tâche facile en apparence. C’est pourtant plus complexe que de donner occasionnellement de l’eau à ses cultures. Établir une bonne stratégie d’irrigation en serre fait toute la différence pour obtenir des rendements abondants. Dans cet article, vous allez découvrir les 3 fondements pour optimiser votre programme d’irrigation en serre en fonction des besoins de vos plantes.





Comprendre les besoins de vos plantes

Comprendre les besoins de vos plantes est le premier fondement pour irriguer correctement.

Pour croître sainement, la plante a besoin de plusieurs choses, dont d’eau. L’eau représente 85 % de la masse d’une plante en croissance.


Que fait la plante avec toute cette eau ?



irrigation nutriment plante carence magnésium
Plante en carence de magnésium

L’apport en nutriments

L’eau joue un rôle essentiel dans la croissance des plantes, tout d’abord à cause des nutriments qu’elle transporte. La plante va chercher les nutriments essentiels à sa croissance en pompant l’eau dans le sol. D’ailleurs, certains nutriments comme le calcium peuvent seulement être absorbés de cette façon par la plante.


Pour savoir si vos plantes sont en carences, regardez attentivement s’il y a du jaunissement sur les feuilles.








Transpirer pour se réguler

La plante utilise aussi l’eau pour réguler sa température. Plus il fait chaud, plus la plante transpire et plus elle a besoin de boire pour compenser l’eau perdue. En effet, 98 % de l’eau qu’elle boit sert à la transpiration. Il s’agit d’un mécanisme de défense pour ne pas surchauffer. Vous constaterez que les feuilles de la plante qui surchauffent auront une allure flétrie.


La transpiration d’une plante est reliée d’abord à son nombre de feuilles; un plant de 5 feuilles prend 3 fois moins d’eau qu’un plan de 15 feuilles.


La transpiration est aussi reliée à l’intensité lumineuse. Par exemple, les plants de tomates matures en hiver transpirent peu et ont besoin de 1L/m2 par jour. Au printemps, ils transpirent plus et nécessitent jusqu’à 3 L/m2 par jour. En été, alors que le soleil est très présent, les plants utilisent 5L/m2.



Des racines saines

Si les racines ne pompent pas suffisamment de nutriments dans l’organisme de la plante, toute la croissance de la plante est affectée. Dans le cas de l’irrigation en serre, il faut être prévoyant à 2 niveaux.


Tout d’abord, la température de l’eau d’irrigation est très importante. Une eau trop froide choque les racines de la plante alors qu’une eau trop chaude augmente la possibilité de maladies racinaires. Nous recommandons d’irriguer avec une eau à température de 20 °C.


Ensuite, rappelez-vous que pour bien croître, les plantes ont aussi besoin d’oxygéner leurs racines. Si vous irriguez trop souvent, le sol sera humide à la tombée de la nuit et empêchera l’absorption d’oxygène.


Pour permettre aux racines d’absorber l’oxygène nécessaire à leur croissance, il est recommandé d’irriguer juste assez pour laisser le temps au sol de sécher durant la nuit.


Si vous observez une coloration jaunâtre ou brunâtre sur les feuilles et une décoloration sous forme de taches, il s’agit de signes d’irrigation excessive.


Tout est donc une question d’équilibre! Donner trop d’eau à vos plants peut nuire à leur croissance. Mais vos cultures flétriront sous la sécheresse et les carences si vous ne donnez pas assez d’eau. Dans les deux cas, vous observerez une perte de rendement de vos plants. Cette situation peut être évitée en suivant assidument une stratégie d’irrigation.



Planifier votre stratégie d’irrigation

Vous savez maintenant que l’irrigation est étroitement liée au processus de transpiration. Ainsi, le but de votre stratégie d’irrigation en serre est d’assurer un apport suffisant en eau pour permettre à la plante de transpirer, tout en gardant le sol le plus sec possible à la tombée du jour.


Tout au long de votre planification, gardez en tête que les besoins de vos cultures en irrigation changent chaque jour en fonction de la lumière. Les besoins en eau sont aussi proportionnels au nombre de feuilles de chaque plant, comme mentionné plus haut. Prendre en compte que ces 2 facteurs d’influence vous permettront d’augmenter votre rendement et vos gains financiers.


Pour établir une stratégie d’irrigation, vous devez porter attention à trois points importants. La durée maximale d’une irrigation, la quantité d’eau que vos plantes ont besoin aujourd’hui et à quels moments partir une irrigation.



Déterminer la durée d’une irrigation

La durée maximale d’une irrigation se détermine en fonction de votre sol. Dans le maraîchage en serre, la durée d’une irrigation varie entre 2 à 10 minutes par durée. Et ce, tout dépendant de la capacité de votre sol à retenir l’eau et les nutriments. Assurez-vous donc de bien connaître votre sol et ses caractéristiques.



irrigation capacité de rétention en eau du sol
Chaque sol a une capacité différente de rétention de l'eau


Plus votre sol est sablonneux, moins vous pouvez irriguer longtemps. Irriguer trop longtemps un sol sablonneux ne fera que lessiver les nutriments de votre engrais dans la nappe phréatique. Dans ce cas, il faut compenser en irriguant plus souvent pour que le plant ait toujours l’eau nécessaire à sa transpiration.


Un sol argileux peut emmagasiner plus d’eau qu’un sol sablonneux. C’est donc possible de faire des périodes d’irrigation plus longues, mais aussi plus espacées.



Évaluer l’apport en eau avec la lumière


irrigation, transpiration de la plante, apport en lumière
La plante transpire et aura besoin d'eau en fonction de la quantité de lumière reçue.

Il est difficile de calculer précisément la quantité d’eau que l’on donne à nos cultures lors d’une irrigation. On estime plus facilement l’apport en eau avec le nombre de fois que l’on répète une durée d’irrigation.


Mesurez le nombre de fois nécessaire pour répéter une durée d’irrigation en vous fiant à la lumière du soleil reçue par vos cultures. La lumière du soleil est plus intense en juillet qu’en novembre. Les journées sont également plus longues l’été. Au final, vos plants reçoivent 8 fois plus de lumière par une journée d’été qu’une journée pluvieuse d’hiver. L’irrigation doit suivre en conséquence.


N’oubliez pas que l’apport en eau dépend du niveau de transpiration de la plante. Sa transpiration dépend non seulement de l’intensité lumineuse, mais aussi du nombre de feuilles.



Établir un horaire d’irrigation

Établissez un horaire d’irrigation en serre après avoir déterminé la durée maximale d’une irrigation et le nombre de répétitions.


irrigation, horaire d'irrigation, oxygéner racines
Garder un sol sec la nuit permet aux racines de vos cultures de s'oxygéner.


Visez un sol presque sec à la tombée du jour pour oxygéner les racines. Durant la nuit, les plantes ne transpirent presque pas puisqu’elles ne reçoivent pas de lumière. C’est donc un bon moment pour laisser sécher le sol et permettre aux racines de s’oxygéner. Dans tous les cas, n’irriguez pas plus tard que 2h avant le coucher du soleil.



Utiliser les bons outils

Comme vous avez pu le constater, l’irrigation est une tâche exigeante, car il y a beaucoup de paramètres à ajuster en continu. La gestion de l’irrigation est une énorme charge mentale au quotidien. Il suffit qu’un employé oublie d’arrêter votre irrigation pour avoir un impact négatif sur vos rendements.


C’est pourquoi nous utilisons l’automatisation comme stratégie d’irrigation. L’automatisation peut prendre plusieurs formes selon votre projet et votre budget. La façon la plus abordable d’automatiser son irrigation est d’acheter une minuterie. Cet appareil sera toutefois peu précis pour suivre les besoins des cultures.


La ferme des Quatre-Temps utilise un système d’automatisation plus poussé. Celui-ci permet au personnel de paramétrer les différents programmes d’irrigation en fonction de la lumière reçue par les cultures par l’entremise d’une application.


Jean-Martin Fortier vous présente, dans cette vidéo (disponible en anglais), comment il utilise les systèmes de serre automatisés d’Orisha à la Ferme des Quatre-Temps pour contrôler l’irrigation.



Votre stratégie d’irrigation doit permettre à vos cultures de bénéficier optimalement de la lumière du soleil pour croître. La meilleure stratégie d’irrigation prendra toujours comme points de départ :

  • La transpiration des plants, en lien avec la lumière qu’elles reçoivent.

  • Le sol dans lequel elles sont cultivées.


L’irrigation demande du temps. Avec les bons outils, vous pourrez réduire les risques en lien avec votre production en plus de sauver des heures chaque semaine. Une autre façon de réduire les risques est d’utiliser le savoir maraîcher d’autrui à votre avantage. Pour plus de contenus maraîchers pertinents, consultez nos autres articles de blogues et inscrivez-vous à nos webinaires gratuits!



Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page